Centre Georges Chevrier
UMR 7366 - CNRS-uB
Sociétés et sensibilités
Nom de la revue

La population de la France face au VIH-SIDA
Glossaire : stades cliniques de l’infection par le VIH (virus de l’immunodéficience humaine) intervenant en l’absence de tout traitement
Christophe Bergouignan
Résumé | Mots-clés | Sommaire | Texte | Auteur | Annexes | Notes | Bibliographie | Références
Haut de page

RÉSUMÉ

Haut de page MOTS-CLÉS

Mots-clés : VIH ; virus de l’immunodéficience humaine ; SIDA ; syndrôme d’immunodéficience acquise ; stades cliniques
Index géographique : monde
Index historique : xxe-xxie siècles
SOMMAIRE


Haut de page TEXTE

Primo-infection : semaines au cours desquelles le VIH commence à se multiplier dans l’organisme, la charge virale atteint alors des niveaux très importants qui ne seront égalés que lors du stade SIDA. Cette très forte charge virale s’accompagne parfois de symptômes diversement spécifiques. 

Asymptomatique : années suivant la primo-infection caractérisées par un relatif contrôle de la réplication virale par l’organisme, par un relatif maintien de l’immunité et par l’absence de symptômes associés à l’infection par le VIH.

Symptomatique hors SIDA : phases chroniques interrompant le stade asymptomatique, au cours desquelles la personne infectée va développer des symptômes cliniques associés à l’infection par le VIH, sans correspondre à des infections opportunistes caractéristiques du stade SIDA et sans être toujours accompagnés d’une immunité très entamée par l’infection.

SIDA : Syndrome d’ImmunoDéficience Acquise, stade de l’infection par le VIH durant laquelle l’immunité est très entamée et qui se traduit par la survenue d’infections opportunistes caractéristiques (une liste précise a été établie). Leur développement et/ou leur multiplication favorisés par le déficit immunitaire entraîne le décès.

Cellules CD4 ou T4 : cellules (lymphocytes) du système immunitaire humain utilisées par le VIH pour sa réplication.
Par des mécanismes directs et indirects les CD4 sont détruits par cette réplication. Ainsi, lors de l’infection par le VIH, une réplication virale intense se traduit par une faible concentration de cellules CD4 dans l’organisme favorisant l’affaiblissement de l’immunité et le développement d’infections opportunistes (notamment celles caractéristiques du stade SIDA). Ainsi, le plus souvent, une très faible concentration de cellules CD4 dans l’organisme résulte d’une charge virale très importante correspondant à un stade avancé de l’infection. De ce fait, la concentration en CD4 est considérée comme un marqueur biologique prédictif de l’évolution vers le SIDA. 

Traitements antirétroviraux de l’infection par le VIH : les traitements antirétroviraux ont pour objectif de diminuer au maximum la population virale dans l’organisme en réduisant sa réplication. La plupart d’entre eux (inhibiteurs de la transcriptase inverse, de la protéase, de la fusion, de l’intégrase) inhibent des enzymes utilisés par le VIH pour se répliquer.

Tests diagnostic de l’infection par le VIH : le diagnostic du VIH par les tests pratiqués en routine peut être réalisé à partir de la fin de la primo-infection (tests de détection des anticorps anti-VIH produits par l’organisme) ou pendant la primo-infection (tests de détection de l’antigène p24 qui est une protéine du VIH, ou tests combinés). En toute rigueur une personne est considérée comme séropositive au VIH lorsque les tests de détection des anticorps anti-VIH produits par l’organisme sont positifs (on parle alors de sérologie positive au VIH). En pratique, on parle de sérologie positive au VIH ou de découverte de séropositivité au VIH lorsqu’une infection par le VIH est diagnostiquée chez une personne (par un test de détection des anticorps, de l’antigène p24 ou par un test combiné). Par ailleurs, le test dit « d’infection récente », permet, en fonction de l’ampleur et de la diversité du panel d’anticorps anti-VIH produits par l’organisme, de déterminer approximativement si la primo-infection par le VIH date de moins de 6 mois.

Haut de page AUTEUR

Christophe Bergouignan
Professeur de démographie
Université de Bordeaux, COMPTRASEC-UMR 5114


Haut de page ANNEXES


Haut de page NOTES


Haut de page BIBLIOGRAPHIE


Haut de page RÉFÉRENCES

Pour citer cet article :
Christophe Bergouignan, « Glossaire : stades cliniques de l’infection par le VIH (virus de l’immunodéficience humaine) intervenant en l’absence de tout traitement », Populations vulnérables, n° 2, mis en ligne le 1er juillet 2017, disponible sur : populations-vulnerables.fr.
Auteur :
Droits : populations-vulnerables.fr/menus/credits_contacts.html
ISSN : 2269-0182